Hommes handicapés et misogynie

Cet article est issu de ce thread : https://twitter.com/hparadoxa/status/1263579552988622849 publié en mai 2020.

La veille ce thread avait été posté pour parler des hommes qui dépendais complètement de leurs compagnes pour les tâches du quotidien : https://twitter.com/FannyctalopeTV/status/1263193526013063168

Certaines personnes ont les ont défendu en répondant « mais ils sont peut-être handicapés », ce qui a donné lieu à ce thread : https://twitter.com/FannyctalopeTV/status/1263193526013063168 expliquant qu’il était abusé de considéré que tout ces hommes étaient handicapés, et j’ai écris l’article qui suit en complément.


Le handicap n’annule pas la misogynie

Être handicapé n’excuse pas le fait d’exploiter les femmes de son entourage.

Être handicapé, ça ne rend pas moins misogyne le fait que ce soit que des meufs qui fassent ta cuisine, ta lessive, tes courses, ton agenda et te dise de te brosser les dents.

J’entends qu’on pas forcément le choix ( par exemple : un ado handicapé qui vit uniquement avec sa mère, une personne dont les assistantes de vie sont toutes des femmes sans qu’elle l’est choisi, etc). Mais si on se retrouve dans cette situation, c’est bien par misogynie. De nous et/ou du système.

Un mec handicapé à la charge de sa mère, peut-être qu’il l’a pas choisis, mais y a un père quelque part qui a décidé par misogynie de pas s’en occuper. Mais y a un état quelque part qui a décidé par misogynie (et validisme, et capitalisme) de laisser les mères faire ce travail plutôt que d’embaucher des auxiliaire de vie.

Le déséquilibre vis-à-vis des femmes handicapées

Et à côté de ça, combien des mecs handicapé qui exploite des meufs pour leurs besoins ont un taf ? Des hobbies ? Une vie sociale active ?

Parce que oui, dans un monde idéal, tout le monde a droit à ça. Mais dans la pratique, plein de mec handicapés qui n’ont pas la capacité d’avoir ce confort et de s’occuper d’eux en même temps exploitent des meufs, quand les meufs handicapées doivent choisir en perdre leur taf ou s’occuper d’elles-même.

Évidemment dans le fond aucune des ces deux situations ne devrait avoir lieu, et les deux ont des causes validistes. Mais dans la pratique, il y a des mecs qui compensent le validisme en s’appuyant sur leur position de dominant et en exploitant des meufs. Et ça reste un soucis.

Et ce ne sont pas nécessairement les moins validistes par ailleurs ! Combien de mec handicapés vont t’expliquer que ben si faut avoir un travail, sinon tu sert à rien. Mais c’est facile de pouvoir avoir un travail quand c’est ta mère et ta meuf qui s’occupe de tout le reste.

Et d’un coup quand on parle de ça « Ah non mais je suis handicapé donc c’est pas pareil » alors que la minute d’avant ça t’expliquais que handicapé ou pas fallait bosser.

Et on rajoutera : combien de femmes exploitées en question sont handicapées ? Parce que dans plein de cas les handicaps ont des terrains familiaux. Combien de mère de mec handicapés qui font leur lessive alors qu’ils ont 40 ans… Sont elles-même handicapées ?

Bref. Oui quand quelqu’un galère à faire des tâches du quotidien il est peut-être handi. Mais non c’est pas un passe droit pour pas dénoncer le fait que les meufs trinques derrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *