Mes intérêts spécifiques !

Cet article et une retranscription de cette vidéo :


Bonjour et bienvenue sur ma chaîne, c’est H Paradoxae, et aujourd’hui comme c’est plus ou moins la rentrée je voulais vous remonter le moral en parlant d’intérêts spécifiques.

Si jamais vous ne savez pas ce que sont les intérêts spécifiques, je vous mets dans les annexes en bas de l’article ma première vidéo sur le sujet qui explique tout bien et je vous conseil de la regarder d’abord parce que sinon vous allez pas comprendre grand-chose à cette vidéo.

Si jamais vous êtes beaucoup trop stréssé·e à cause des cours pour m’entendre juste parler de tout et n’importe quoi, et que vous voulez des infos sur l’école je vous mets aussi une vidéo dans le i où je parle des aménagements à l’école quand on est autiste et plus largement handicapé·e.

Dans la dernière vidéo sur les intérêts spécifiques, je vous avait demandé si vous seriez intéressé·e·s par une vidéo sur mes propres intérêts spécifiques, et vous avez été un certain nombre à être assez enthousiastes à l’idée. Or il se trouve que en ce moment mes intérêts spécifiques sont… très envahissant et que je n’arrive plus pas à penser à quoi que ce soit d’autres. Du coup je me suis dis que j’allais mettre ces obsessions à profits et faire une vidéo dessus.

La mythologie grecques et Percy Jackson

Mes souvenirs d’enfances sont assez flous. Enfin j’ai pas mal de souvenirs de moments, d’anecdotes, d’actions, mais je me souviens assez peu de mes sentiments à ces moments-là et du coup j’ai du mal à savoir à quel point je pouvais être passionné par certaines choses, mais je vais quand même essayer de voir. Ceci dit de tout ce que je me souviens de mon enfance, je suis à peu près sûr que j’avais un intérêt spécifique sur la mythologie grecque.

Quand j’étais en primaire j’avais plein de bouquin de mythologie, je m’en faisais offrir, j’en lisais beaucoup, je dessinais des arbres généalogiques des Dieux et des héros. Puis plus tard au collège j’ai lu tous les Percy Jackson et j’ai fais du rpg dessus pendant quelques années aussi. J’avais comme personnage une fille de Janus principalement, au camp romain, et une petite fille d’Apollon qui était pas en camp.

Aujourd’hui je pense plus vraiment avoir un intérêt spécifique sur la mythologie grecque mais y a ce truc avec les anciens intérêts spécifiques où tu vas pas forcément chercher des infos dessus, mais quand tu vas tomber sur un film qui en parle, ou un post qui en parle, ça va quand même grave t’enthousiasmer et tu sera prêt à infodump au moment où il faudra.

Encore aujourd’hui comme je fais du théâtre il y a pas mal de pièces (antique et classique notamment mais pas que) qui parlent ces sujets, donc c’est vrai que c’est encore quelque chose que je croise régulièrement dans mon travail ou dans mes études. D’ailleurs je suis en train de préparer une vidéo qui parle de mythologie grecque et de théâtre donc j’espère pouvoir la sortir dans pas trop longtemps.

Pierre Bottero

Au collège j’avais un intérêt spé sur Pierre Bottero aussi. C’est un auteur français de fantasy (principalement mais pas que) pour ceux qui le connaissent pas. J’ai lu absolument tous ses livres, mêmes ceux qui sont pas très connus genre les petits bouquins pour enfant ce genre de choses. Et pour la majorité je les ai achetés et je les ai encore aujourd’hui.

C’est aussi ça qui m‘a vraiment fait découvrir internet parce que j’ai commencé à faire des recherches dessus et je me suis vraiment beaucoup investi sur un forum autour de son œuvre. J’y allais tous les jours, je postais pas mal, j’avais des potes un peu en ligne dessus, et c’est vraiment là que j’ai commencé à m’investir dans du contenu en ligne, à tisser des relations en ligne, ce genre de chose. Et du coup en dehors de tout ce qu’il y a des très beau dans ses œuvres, ça a été aussi pour moi la porte sur quelque chose qui est encore extrêmement important aujourd’hui dans ma vie donc c’est chouette.

Il est surtout connu pour avoir écrit La Quête et Les Mondes d’Ewilan mais c’est vraiment pas mes préférés personnellement. Dans cette suite là je préfère Le Pacte des Marchombres je pense.

Et le truc c’est que la quasi-totalité de ses œuvres se passent en fait dans le même univers, et tu t’en rends comptes au fur et à mesure que tu les lis, que tu les relis, qu’il y en a qui se passent à différentes époques, qu’il y a des personnages qui ont des liens de parenté mais tu t’en étais pas rendu compte… Et du coup il y a quand même pas mal de matériel pour en discuter entre fan, faire des théories etc.

Personnellement du coup mes livres préférés qui se passent dans cet univers c’est plutôt la trilogie L’Autre, et aussi Les Âmes Croisées, qui est son dernier livre et qui devait être une suite qui rejoint tous les univers et… Ah ! C’est dommage que ce soit pas fini, mais il est quand même trop bien. Et aussi il y a Le Chant du Troll qui est étonnamment moins connus que les autres qui est un roman graphique donc c’est hyper beau aussi, les illustrations sont trop belles, et qui se passe dans le même univers, et qui est très chouette.

Illustration d'une ville européenne envahie par des arbres aux larges troncs et lianes couvertes de fleures rouges.
Une illustration issue du Chant du Troll, illustré par Gilles Frances

Et sinon il a écrit Zouck qui est un bouquin qui n’a aucun rapport, qui parle de l’anorexie, et que j’avais trouvé très bien quand je l’avais lu à l’époque. Et c’est aussi à cette époque-là que j’ai commencé à beaucoup m’investir dans ma propre écriture, même si j’avais toujours eu envie d’écrire quand j’étais petit. D’ailleurs dans les annexes je vous mettrai le lien d’une nouvelle que j’avais écrite à l’époque si ça vous intéresse de fouiller dans mes archives. *rire*

Après j’étais un peu trop en dépression pour avoir des intérêts spécifiques je crois, ou alors je me souviens pas trop. Et en plus c’est aussi à cette époque que j’ai arrêté de lire parce que j’y arrivai plus et depuis j’y arrive toujours quasiment pas, et du coup c’est vrai que mes intérêts spé liés à la lecture se sont un peu dissipés même si comme vous pouvez le voir bah ça me fait encore très plaisir d’en parler.

Les mariages

Quand j’étais au lycée j’ai eu mon premier amoureux au long terme aussi, et c’est là que j’ai commencé à développer un intérêt spé sur les robes de mariées. En vrai je dis commencer mais j’aimais déjà bien ça avant. J’ai toujours rêvé d’être wedding planer depuis que je sais que ce métier existe. Ca a l’air tellement cool ! C’est les gens qui organisent les mariages, donc tu fais les plans de table, t’aides à choisir la déco, les traiteurs, tu choisis la location de salle… Tu organises des mariages quoi ! Franchement si j’étais valide je kifferai faire ce métier.

Mon intérêt spé sur les robes de mariées c’est typiquement ce que je disais dans mon autre vidéo quand je parlais du fait d’avoir des intérêts spé mais de pas s’y connaître du tout. Ca fait plus de 5 ans que c’est un truc qui me passionne vraiment et je sais toujours pas retenir le nom de la forme de robe de mariées que je préfère. Je passe pas forcément énormément de temps à en parler ou à faire des choses autour, mais par contre je sais où sont mes boutiques de robe de mariées dans Lyon donc quand je vais quelque part j’essaie de passer devant, dès que je passe devant une boutique je m’arrête, je regarde, je compare les modèles pour savoir ceux qui me plaisent le plus… Et ça m’arrive régulièrement d’avoir des moments où j’arrive pas à dormir, où je m’ennui, où je suis stressé… et du coup je vais sur internet et je lis des magazines de robe de mariées, je regarde les photos et c’est trop bien !

Honnêtement j’ai trop envie de me marier mais juste pour organiser un mariage en fait. Du coup actuellement je fais pression sur mon copain pour qu’on fasse au moins semblant de se marier pour faire une fête.

Si je me marie un jour je pense quand même pas que je vais porter une robe parce que… la dysphorie. Mais j’adorerai avoir un body blanc en dentelle, comme un haut de robe de mariée et un pantalon blanc avec, ce serait mon rêve actuellement.

Le théâtre

Ensuite il y a mon intérêt spé pour le théâtre. Je fais du théâtre depuis plus de dix ans maintenant, j’en ai fait tout seul dans mon coin quand j’étais petit, en primaire j’avais monté avec mes amies une pièce de théâtre de 20 minutes uniquement à base de blague de Toto. Mais genre, pour de vrai.

Ensuite j’ai demandé une dérogation pour aller dans un lycée pour faire un bac spé théâtre. Ensuite j’ai fait une licence d’art du spectacle et une école pour être comédien. Donc ouais, voilà, le théâtre c’est quand un même un peu un gros truc dans ma vie et du coup maintenant je suis (en dehors de YouTube) comédien et auteur de théâtre.

Je suis globalement passionné de théâtre mais après j’ai eu des périodes un peu spécifiques sur des trucs de théâtre en particulier. Pendant ma première année de fac c’était le théâtre In-Yer-Face qui est mouvement du théâtre britannique de la fin des années 90, notamment porté par Sarah Kane et Marc Ravenhill, et oui, c’est le moment infodump, si vous ne voulez pas m’entendre parler de ça et bien skippez quelques minutes. *rire*

Et ça m’énerve beaucoup quand les gens en cours et tout font des exposés sur le théâtre In-Yer-Face, parce que à chaque fois ça se résume à : « oui c’est une écriture hyper violente et gore avec beaucoup de corps et de sang » Et… ok. C’est un peu vrai. N’allez pas lire Sarah Kane si vous êtes pas prêt à lire des récits de torture et de violences sexuelles. Mais à chaque fois les gens en parlent comme si c’était gratuit, comme si c’était arrivé là par hasard pour le plaisir. Alors que le théâtre In-Yer-Face il est né dans et à cause d’un contexte politique très précis en fait. C’est-à-dire que forcément les jeunes auteurs qui vivaient pendant la guerre froide, ils écrivaient des trucs hyper engagés politiquement, contre la guerre, contre le capitalisme, contre Margaret Tatcher, tout ça. Il y avait une revendication politique hyper explicite dans leurs textes.

Mais les jeunes auteurs en 95, sous Tatcher ils étaient enfants ou ados. Et du coup forcément à l’époque ils avaient pas le même recul et la même compréhension des enjeux politiques de la violence qu’ils vivaient au quotidien. Et du coup, dans les textes ça se ressent beaucoup parce que les auteurs des années 90 ils décrivent vraiment une violence qui est vécue à un niveau individuel, personnel et intime. Alors que les auteurs des années 70/80, ils sont plus dans un vécu de violence de classe.

Et voilà ! Maintenant que je me suis bien énervé, je vais vous lire une excellente citation Anne-Françoise Benhamou dans cet excellent livre sur Sarah Kane.

Couverture du Livre avec Sarah Kane de profil en noir et blanc.

« Peu d’œuvres pourtant sont plus ouvertement subjectives que celle de Sarah Kane – toute entière construite sur un effet trouble de résonnance entre un noyau intime de violences subies, on ne sait quelle, et l’effroi devant la violence politique du monde vécue ici comme à neuf, à vif du fait même de cette étrange résonnance. Derrières les textes, un je en champ de bataille, comme ouvert à tous les désastres – sans plainte, sans pose tragique, mais non sans une certaine avidité d’explorer le terrain ainsi dégagé. »

Anne-Françoise Benhamou dans Outrescène n°1 : Sarah Kane, édité Théâtre National de Strasbourg

Écrire, c’est ici de toute évidence répondre à ces sensations, s’en libérer peut-être, en faire quelque chose surtout. »

Après j’ai aussi un peu été passionné par Phia Ménar puis elle a signé une tribune raciste donc maintenant, moins.

Et actuellement… j’aime surtout râler sur le validisme dans le monde du théâtre, et sur l’espèce de culture de la violence qui s’y trouve. Et je suis tellement énervé sur le sujet que déjà j’en parle dans absolument tous mes partiels à la fac et mes profs n’en peuvent plus, et aussi j’ai fait une conférence là-dessus à l’ENS, la retranscription est dans les annexes si ça vous intéresse.

La cuisine

Ensuite l’avant dernier intérêt spé dont je voudrais vous parler c’est la cuisine. J’adore cuisiner. Mais genre… vraiment. Déjà petit j’aimais beaucoup ça, mon père adore cuisiner aussi donc il m’a appris pas mal de chose, on faisait souvent de la pâtisserie ensemble.

Et après en grandissant j’ai eu pas mal de trouble de comportement alimentaire : anorexie, boulimie, tout ça. Et du coup ça a beaucoup dégradé mon rapport à la nourriture forcément. Du coup quand j’ai eu mon premier appart et que j’ai du manger de ma propre initiative, ca a été vraiment la grosse galère. J’ai très peu manger pendant les 6 mois pendant lesquels j’habitais tout seul et c’est à la fin de ces six mois que j’ai décide de devenir vegan. C’était pas du tout dans une démarche de manger mieux ou quoi, vraiment pour moi c’était une démarche d’éthique animale et écologique. Mais il se trouve que ça a aussi eu un effet très positif sur ma manière de manger. Quand j’ai décide de devenir vegan je suis allé au supermarché, j’ai acheté un peu tout ce qui était vegan et qu’il y avait dans les rayons, (à l’époque en plus il y avait pas vraiment de simili donc en gros j’ai acheté des conserves et des pâtes) j’ai tout posé sur la table de ma cuisine d’appart étudiant, ça débordais dans tous les sens, et je me suis dit : « bon, à partir d’aujourd’hui je mange avec ça, j’apprends à cuisiner avec ça ».

Et typiquement quand je parlais dans ma vidéo précédente du fait que les intérêts spé c’est un outil de survie : je parle de ça. J’ai eu beaucoup de mal à me nourrir pendant des années, et c’est mon intérêt spé pour la cuisine qui fait qu’aujourd’hui, même s’il y a encore pleins de choses difficiles entre la nourriture et moi, ça me fait très plaisir de penser à manger, de penser à cuisiner, de cuisiner, de chercher des recettes, d’inventer des recettes… Et même si manger c’est pas encore forcément très simple, le fait que je sois très investi émotionnellement et d’une manière très positive dans la nourriture et dans la cuisine, ça m’aide énormément forcément.

Et du coup j’adore les ustensiles de cuisine. Dans mon ancien appart il y avait une boutique spécialisée en pâtisserie à côté de chez moi pour les pros. Donc j’allais souvent farfouiller pour regarder des trucs. Je suis un peu obsédé par les boîtes en plastique pour stocker la nourriture aussi. J’en ai une bonne centaine. Et un jour j’ai fait un thread de trente tweets pour expliquer comment bien choisir la bonne boîte en plastique pour stocker de la nourriture, si vous voulez je peux même faire une vidéo là-dessus.

Et comme je suis hyper sympa je vous mettrai dans les annexes mes deux recettes préférées de gâteaux végans. Il y en a un à la noisette et un au chocolat, ils sont tous les deux très faciles, et celui au chocolat il est aussi sans gluten et on peu le faire sans four parce que ça marche aussi au micro-onde j’ai essayé.

Naruto

Et maintenant… nous arrivons forcément au moment fatidique de cette vidéo et au sujet qui accapare la totalité de mes capacités intellectuelles ces dernières semaines. J’ai bien sûr nommé…

… que vous dire ? J’ai regardé 500 épisodes au moment où je monte cette vidéo. Et je suis incapable de penser à quoi que ce soit d’autre. Mais vraiment. Je viens d’acheter une tablette graphique uniquement dans le but de dessiner des fanart de Kakashi et Gai. Je suis complètement dépassé par les évènements. J’adore Naruto en fait, je sais pas quoi vous dire de plus. Je pleure tout le temps devant, c’est trop bien !

Je sais pas trop si j’ai un personnage préféré… J‘aime bien Lee évidemment puisque nous avons la même coupe de cheveux. J’aime bien Chôji. J’aime bien Naruto hein évidemment. Kakashi et Gai, meilleur couple EVER. Kabuto juste… bah il est hyper beau j’en peux plus. Mais en vrai je sais pas je les aime tous, je sais pas quoi vous dire.

Franchement quand j’aurai fini l’anime je ne sais pas ce que je vais devenir. En vrai si je sais, je vais juste regarder les films, regarder Boruto, et ensuite lire cette fanfiction de 110 480 mots, et passer le restant de mes jours à faire des fanart gay.

Aussi, je sais pas si vous saviez, mais Naruto est canoniquement trans ! L’auteur a dit qu’il avait des moustaches parce qu’il avait grandi dans l’utérus de la personnes dont le corps abritait le démon-renard. Or, l’enfant de Naruto a des moustaches ! Donc il a grandi dans l’utérus de la personne dont le corps abrite le démon renard. Soit, dans l’utérus de Naruto. Donc Naruto est un mec trans. Et encore mieux ! Vu que Boruto c’est son fils biologique avec Hinata, et bien Hinata elle est trans aussi. Voilà, c’est tout pour moi, salut !

Non, en vrai la vidéo elle est pas finie, parce que je dois t’encourager à partager tes propres intérêts spécifiques et à infodumper dans les commentaires. Ainsi que à aller sur uTip pour me soutenir en faisant un don ou gratuitement en regardant une pub. Cette fois j’y vais, à bientôt !

Annexes

Ma vidéo sur les intérêts spécifiques : https://youtu.be/kbd0wvMFj5U

Ma pièce : https://www.youtube.com/watch?v=umNOPLUFWUs

Ma nouvelle « Rouge et Blanc » : https://alistairh.fr/index.php/rouge-et-blanc/ La retranscription de ma conférence sur la culture de la violence au théâtre : https://alistairh.fr/index.php/naruto-vs-abramovitc/

Une réponse à la tribune raciste que le mentionne dans l’article : https://blogs.mediapart.fr/les-invites-de-mediapart/blog/270419/racisme-dans-les-arts-lipanda-manifesto-tribune-des-343-racise-e-s

Le livre que je lis : Sarah Kane, collection Outre scène numéro 1 (février 2003) : https://www.solitairesintempestifs.com/revues/384-sarah-kane-9782846813105.html

La fanfic de Naruto : https://archiveofourown.org/works/17731715?view_full_work=true

Le générique de Naruto : https://www.youtube.com/watch?v=KmrTuNXVrf4

Musique complète (Lovers par 7!!) : https://www.youtube.com/watch?v=MF8kHWWFO10

Gâteau vegan à la noisette : https://francevegetalienne.fr/blog/2016/9/8/noisettine-ou-gteau-aux-noisettes-vgtalien-vegan

Gâteau vegan au chocolat : http://www.cuisineenbandouliere.com/fondant-au-chocolat/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *